Une hausse des taux pour la fin d’année 2018

Chaque année, afin de financer leurs projets immobiliers, les ménages contractent environ 1 841 100 prêts immobiliers dont 45,8% des prêts financent l’ancien contre 22,9% pour le marché du neuf. Aussi, l’accession occupe une part importante du marché, à hauteur de 61,5% ;  le marché des travaux, quant à lui, représente 31,3% des prêts accordés (Cf. Fascicule de Données Historiques depuis 2001 – 12ème édition – Juin 2018).

 

Aujourd’hui, les prêts sont contractés sur des durées de plus en plus longues, en moyenne 225 mois ( 18,8 ans ) en Octobre 2018. Un chiffre élevé que l’on n’a pas atteint depuis 2007, une amélioration des conditions de crédits permettant de répondre au maximum de demandes possibles.

Entre stagnation et hausse, qu’en est-il de l’évolution des taux à l’approche de la fin de l’année 2018 ?

Une légère hausse mais pas pour tout le monde !

Effectivement, on observe une légère remontée des taux et un durcissement des critères d’obtention de prêts dans certaines banques, une variation de 0,05 à 0,20%. Rien d’alarmant, les banques réajustent simplement leurs marges étant donné qu’elles ont atteint leurs objectifs, elles savent tout de même financer les meilleurs dossiers en faisant bénéficier de taux avantageux. Mais aucun soucis à vous faire, ces disparités sont régionales et dépendent de chaque banque. Ainsi, en général, les taux stagnent et stagneront jusqu’à la fin 2018.

Des taux de crédits globalement stables

Depuis Juin dernier, on observe une stabilisation du taux moyen à environ 1,43%, une situation inédite que l’on a pas observée depuis 1974. En outre, selon l’Observatoire du Crédit Logement, en Septembre 2018, les taux de crédits se négocient à 1,21% sur 15 ans, 1,41% sur 20 ans et 1,63% sur 25 ans, des taux bas records qui se rapprochent de ceux de 2016.

Cette stagnation des taux est inhabituelle. Effectivement, chaque année, après l’été, les taux ont tendance à augmenter. Cependant cette année, tout comme l’année 2017, ils sont restés inchangés pour une grande partie des demandeurs de prêts. Ainsi, on observe des écarts de taux  qui se creusent, en fonction des profils, des durées et des régions.

Et pour la suite ?

La fin d’année se veut prometteuse, des hausses généralisées ne sont pas prévues pour les semaines à venir, les taux resteront donc stables jusqu’à la fin 2018. Cependant, pour 2019, une légère remontée est annoncée, les taux d’intérêts pourrait atteindre un maximum de 1,90% en moyenne. Cela est dû au rythme de l’inflation qui s’est renforcé et aux taux OAT (part d’emprunt de l’État indicateur de l’évolution des taux) à 10 ans qui confirment leur remontée. Actuellement autour de 0,80%, ils pourraient atteindre entre 1% et 1,2% en décembre puis entre 1,4% et 1,6% en 2019. Alors ne tardez pas à investir !

AFR est proche de vous !

Toujours à vos côtés, suivez ici l’actualité locale qui vous concerne, les tendances du marché et nos anciens articles !

Vous avez manqué quelque chose ?

Devenir franchisé AFR

Retrouvez les avantages de notre réseau de courtage et complétez l'équipe AFR Financement !

Oui, je veux !

Les archives