Le DPE : les changements au 1er juillet

Temps estimé de lecture : 2 min

Votre Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) va connaître une révision significative. Désormais, le mode de calcul pour les logements de moins de 40 mètres carrés évolue afin de corriger un biais du système de notation énergétique qui pénalisait injustement ces petites surfaces. Ces changements, prévus par un arrêté publié en avril dernier, et applicables au 1ᵉʳ juillet vont donc instaurer de nouvelles règles en la matière.

 

Le DPE : définition

Le DPE est un outil essentiel pour évaluer la performance énergétique des logements, influençant à la fois leur valeur marchande et leur attractivité pour les acheteurs potentiels. Cependant, des études récentes ont montré que les petits logements étaient disproportionnellement pénalisés par le système de notation actuel. Une étude de l'Observatoire national de la rénovation énergétique en 2022 a révélé que 34% des logements de moins de 30 mètres carrés étaient classés F ou G, contre seulement 13% pour ceux de plus de 100 mètres carrés. Cette inéquité a conduit le gouvernement à revoir les méthodes de calcul du DPE.

 

La conséquence pour les propriétaires

Les propriétaires de logements de moins de 40 mètres carrés peuvent s'attendre à une réévaluation de leur DPE depuis  du 1ᵉʳ juillet 2024. Cette nouvelle méthode de calcul va permettre à de nombreux petits logements de bénéficier d'une note améliorée, réduisant ainsi le nombre de logements classés F ou G. Une meilleure notation DPE peut avoir plusieurs avantages pour les propriétaires :

1. Augmentation de la valeur marchande : un meilleur classement énergétique rend le logement plus attractif pour les acheteurs potentiels, augmentant ainsi sa valeur sur le marché immobilier.

2. Accès à des aides financières : les logements mieux notés peuvent plus facilement accéder à des subventions et à des prêts à taux réduits pour la rénovation énergétique. Cela incite les propriétaires à entreprendre des travaux d'amélioration, réduisant leur consommation énergétique et leurs factures de chauffage.

3. Réduction de la stigmatisation : les logements autrefois classés F ou G peuvent désormais bénéficier d'une image plus positive, facilitant leur location ou leur vente.

 

Les autres changements au 1ᵉʳ juillet

  • Le prix du gaz augmente de 11,7% par rapport à juin ;
  • Les conditions pour accéder à l'assurance chômage vont se durcir. Il faudra désormais avoir travaillé 8 mois sur les 20 derniers pour toucher le chômage, alors qu'il fallait avoir travaillé 6 mois sur les 24 derniers auparavant ;
  • La durée d'indemnisation est également réduite de 18 à 15 mois ;
  • Les smartphones, ordinateurs, télévisions et consoles doivent avoir un dispositif de contrôle parental activé par défaut ;
  • Les assurances auto et habitation augmentent de 60 centimes par an ;
  • Les clients de supermarchés doivent être informés en cas de "réduflation" qui est une pratique qui rend la hausse des tarifs moins perceptibles par les consommateurs ;
  • Un nouveau plan d'épargne est créé : le PEAC (Plan d'Épargne Avenir Climat) réservé aux moins de 21 ans. Son plafond est de 22 950 € ;
  • À Paris, les terrasses estivales seront ouvertes jusque minuit jusqu'à la fin des Jeux olympiques et paralympiques.

Les opportunités du nouveau DPE

Avec l'amélioration potentielle de leur DPE, les propriétaires de petits logements seront également encouragés à investir dans des travaux de rénovation énergétique. Ces travaux peuvent inclure l'isolation thermique, le remplacement des fenêtres, l'installation de systèmes de chauffage plus efficaces ou encore l'utilisation de sources d'énergie renouvelable. En bénéficiant d'aides financières et d'incitations fiscales, les propriétaires peuvent améliorer la performance énergétique de leur logement tout en réalisant des économies à long terme. Tout un environnement qui peut être clarifié avec votre expert au moment de vous positionner et de faire le bon choix.

Oui, ce mois-ci encore*, les taux baissent. Trouvons les solutions et les meilleures conditions pour votre projet. 4 minutes, c'est gratuit et sans engagement !

Taux à partir de 3,19 sur 20 ans*

4,9 clients sur 5 satisfaits

Prêt immobilier, taux de crédit, simulation de prêt, vous pouvez souffler, on va rugiiiir pour votre projet !

*Taux fixes obtenus par les agences AFR financement sur la période à consulter ici. Résultats soumis à la nature du projet immobilier. Consultez tous nos taux ici.
Vous avez manqué quelque chose ?

Les experts afr financement répondent à vos questions  !

Plutôt être un lion qui rugit qu’un chat qui ronronne

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage en crédits et complétez la team afr financement !

Oui oui, je veux !