Comment financer l’achat de parts d’une SCI ?

Que ce soit pour créer un patrimoine familial ou percevoir des revenus locatifs, la société civile immobilière (SCI) est un statut très intéressant mais qui n’est pas forcément reconnu aux yeux des banques afin d’obtenir des produits financiers spécifiques. L’achat de part dans une SCI va généralement nécessiter de solliciter un crédit à la consommation classique. Découvrez les différentes solutions pour racheter des parts dans une SCI.

 

Financement de parts dans une SCI : principe

La SCI répond à un besoin bien spécifique en matière d’immobilier, c’est tout simplement la possibilité de gérer un patrimoine, que ce soit dans un cadre familial ou non. L’idée est de pouvoir gérer et piloter ses investissements avec une structure fiscale mieux adaptée, notamment vis-à-vis du principe de l’indivision. La SCI peut avoir deux objectifs, communs ou non, soit l’idée est de pouvoir effectuer une transmission de patrimoine (ayants droits, enfants…), soit de partager des bénéfices dans le cadre d’une location de bien (bail classique, commercial, professionnel, bureaux…). En ce sens, le choix de la SCI sera important (SCI de location, SCI d’attribution, SCI de jouissance ou encore de construction-vente), surtout en fonction des attentes des investisseurs.

La mise en place de la société civile immobilière va nécessiter de rédiger des statuts, d’identifier les associés mais aussi de définir un capital de départ. Comme pour une entreprise, il est important de s’attarder sur les modalités d’entrées et de sorties des associés, ceci permettant de faciliter les transactions et notamment un rachat de part. Si l’un des associés souhaite quitter la SCI, il peut proposer aux autres membres de céder ses parts à ces derniers ou à une personne tierce (via notamment un crédit-vendeur), le nouvel associé devra donc trouver des fonds pour financer son investissement.

 

Rachat de parts d’une SCI : quel crédit ?

La SCI ne dispose pas d’un statut spécifique au regard des banques, ces dernières vont donc proposer des offres de crédits classiques comme le prêt à la consommation, le prêt immobilier ou encore le prêt de regroupement de crédit. Dans le cadre d’un rachat de part, l’investisseur va pouvoir solliciter un emprunt à titre personnel, c’est-à-dire que ce crédit sera contracté par l’acheteur en fonction de ses revenus et de ses charges personnelles. Il faut donc recourir à un emprunt permettant de racheter le montant des parts du capital social de la SCI, si ce montant est inférieur à 75 000 euros, l’emprunteur pourra se tourner vers le prêt à la consommation. L’emprunt souscrit par le nouvel associé devra être remboursé à titre personnel, et non par la SCI.

Si l’associé rembourse déjà des crédits, il peut se tourner vers l’opération de regroupement de crédit, un financement qui va permettre de faire racheter les crédits en cours et d’ajouter au financement le montant des parts sociales de la SCI à racheter. C’est un montage courant pour les SCI familiales ou classiques, cela permet de réajuster les conditions de remboursement en fonction du projet à financer. Il est vivement conseillé dans ce type de projet de solliciter un courtier financier expertisé dans les financements professionnels et notamment dans les structures comme les SCI. L’intérêt étant de pouvoir explorer les différentes pistes et d’obtenir des conditions de financement intéressantes.

 

J'obtiens le meilleur taux pour mon projet

Gratuit et sans engagement

AFR est proche de vous !

Toujours à vos côtés, suivez ici l’actualité locale qui vous concerne, les news de nos agences et nos anciens articles !

Vous avez manqué quelque chose ?

Ou retrouvez l'ensemble de nos thématiques Immo, Pro et Conso en un clic .

Tous nos conseils 
Devenir franchisé AFR

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage et complétez l'équipe AFR Financement !

Oui, je veux !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.