Prêt immobilier avec un apport de 10 000 euros

Temps estimé de lecture : 2 min

L'apport personnel joue un rôle important dans la capacité d'emprunt d'un candidat aux crédits immobiliers, avoir un apport même minime peut permettre de négocier des conditions intéressantes.

 

Le rôle de l’apport dans un prêt immobilier

Lorsqu'un emprunteur établit une demande de prêt immobilier auprès d'une banque ou via l'intermédiaire d'un courtier, plusieurs informations vont lui être demandées au sujet de sa situation financière et personnelle mais aussi au sujet de son projet immobilier. La banque va systématiquement demander si l'emprunteur dispose d'un apport personnel, cette information est importante car l'apport va généralement couvrir les frais de mise en place du prêt immobilier et éventuellement une partie du coût du crédit. C’est un élément rassurant pour les banques car cela démontre la capacité d'épargne du candidat au prêt immobilier et cette dernière est plus encline à accorder des conditions préférentielles.

En moyenne, on estime qu'il faut disposer d'un apport correspondant à 20%, voire 30% du montant de l’acquisition. Ce n'est absolument pas une obligation vis-à-vis de l'emprunteur car tous les ménages n'ont pas à disposition une telle somme d'argent mais c'est un argument de poids pour permettre à l'emprunteur de négocier des conditions de remboursement plus avantageuses. Avec un apport, même minime, un candidat au crédit immobilier peut profiter d'un taux plus intéressant.

 

Emprunter avec 10 000 euros d’apport personnel

Avec 10 000 euros d’apport, un emprunteur dispose de garanties minimales pour rassurer la banque sur le remboursement des sommes dues. Si son projet immobilier est compris entre 150 000 euros et 200 000 euros, l’apport servira exclusivement au financement des frais de mise en place du prêt immobilier. On distingue essentiellement les frais de dossier, les frais de notaire pour la rédaction de l’acte authentique mais aussi les frais de garanties ou encore de courtage. Tous ces éléments mis bout à bout vont constituer une somme importante qui sera couverte partiellement ou totalement par l’apport de l’emprunteur. Il faudra donc miser sur son profil emprunteur pour négocier de bonnes conditions de remboursement.

Avec un apport de 10 000 euros, on dispose d’une somme minimale pour faciliter l’obtention d’un prêt immobilier mais c’est avant tout la capacité de remboursement de l’emprunteur qui va être jaugée et qui permettra de valider le déblocage des fonds. Il est important de noter que l’emprunteur peut aussi bénéficier de prêts aidés comme le PTZ (prêt à taux zéro) ou encore le prêt patronal. Des éléments importants pour faciliter l’accès à la propriété, ces derniers étant cependant soumis à des conditions (ressources, nature du projet…).

Simulation de prêt en ligne

Il est conseillé de se tourner vers un établissement spécialisé dans le financement de prêt immobilier, AFR Financement est à ce juste titre un centre de courtage expérimenté accompagnant les candidats au crédit immobilier dans leur projet de financement. Une simulation peut être réalisée gratuitement et sans engagement, cela permet d’être informé des conditions de remboursement des banques (taux, durée, mensualité) mais aussi de comparer les propositions pour choisir la meilleure offre de crédit immobilier.

Trouvons le meilleur taux et les meilleures conditions pour votre projet immobilier. 4 minutes, c'est gratuit et sans engagement !

Taux à partir de 0,79% sur 20 ans*

4,8 clients sur 5 satisfaits

Prêt immobilier, taux de crédit, simulation de prêt, vous pouvez souffler, on va rugiiiir pour votre projet !

*Taux fixes obtenus par les agences AFR financement sur la période à consulter ici. Résultats soumis à la nature du projet immobilier. Consultez tous nos taux ici.
Vous avez manqué quelque chose ?

Les experts afr financement répondent à vos questions  !

Plutôt être un lion qui rugit qu’un chat qui ronronne

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage en crédits et complétez la team afr financement !

Oui oui, je veux !
Retour en haut