Quel crédit pour acheter les parts d’une entreprise ?

Reprendre une entreprise est une opération qui peut paraître complexe, il est donc important de bien vérifier les points importants d’une reprise, et de solliciter le bon financement.

 

Reprendre une entreprise, racheter des parts

L’étape du financement est indispensable pour acter la reprise d’une entreprise ou le rachat de parts sociales. L’emprunt bancaire s’avère être généralement la meilleure solution, simplement le repreneur va devoir convaincre les établissements et se présenter avec des garanties : apport personnel ainsi qu’une caution solidaire sur ses biens personnels. La première étape est donc de réunir ses fonds propres qui vont permettre de constituer une mise de départ, cette somme doit représenter au minimum entre 20% et 30% du montant de l’entreprise à racheter.

En effet, les banques n’accorderont qu’une partie du montant nécessaire à racheter l’entreprise ou les parts, ces établissements financiers accorderont au maximum 80% du montant. L’emprunt bancaire permet de solliciter une aide extérieure et évite aussi de mettre tout son patrimoine personnel dans le rachat d’une entreprise, l’idée étant de mutualiser les risques pour le repreneur. Il est aussi possible d’obtenir des aides régionales, ou encore de profiter d’un prêt d’honneur, les conditions vont varier d’un projet à un autre mais il est conseiller de s’informer sur ces sujets (voir l’annuaire des aides publiques).

 

Le crédit professionnel pour financer un rachat de parts

Les banques proposent ce que l’on appelle le prêt professionnel, c’est un crédit à la consommation proposé sur un moyen ou long terme. Les conditions vont dépendre du montant demandé, mais aussi de l’établissement bancaire qui propose le financement. Taux d’intérêt, durée de remboursement ou encore montant accordé, ces conditions vont différer d’une banque à une autre et il est fortement conseillé de comparer les propositions avant de choisir un établissement. La banque va également demander des informations sur l’entreprise, son état de santé, ces informations seront accessibles via les bilans, idéalement les deux derniers documents de l’activité.

Côtés garantis, il existe des garanties personnelles et réelles. Une garantie personnelle prend la forme d’une caution, la garantie réelle peut être un nantissement ou une hypothèque sur un bien immobilier. Là encore, les conditions vont différer d’un établissement financier à un autre. Cet emprunt devra également faire l’objet d’une garantie par assurance, autrement appelé assurance de prêt. Décès, invalidité, incapacité, ou maladie, plusieurs garanties peuvent être envisagés pour couvrir les remboursements de l’emprunt en cas de sinistre pour l’acquéreur des parts de l’entreprise.

Se faire accompagner par un courtier

Le courtier est un professionnel du financement, il dispose de toutes les compétences ainsi que du savoir-faire nécessaire pour accompagner les entrepreneurs dans le rachat de parts sociales d'une entreprise. Le courtier est en capacité d'explorer les différentes pistes avant permettre à l'entrepreneur de financer son rachat de parts. Il va également assurer l'instruction du dossier qui va permettre d'obtenir le financement, tout en ayant une approche comparative et un rôle de conseil auprès de l'entrepreneur. La simulation de prêt professionnel se fait gratuitement et sans engagement.

Trouvons le meilleur taux et les meilleures conditions pour votre projet de financement professionnel. 1 minute, c'est gratuit et sans engagement !

Taux à partir de 0,80% sur 84 mois*

4,9 clients sur 5 satisfaits

Prêt immobilier, taux de crédit, simulation de prêts, vous pouvez souffler, on va rugiiiir pour votre projet !

*Taux obtenu par les agences AFR Financement pro sur la période du 1er juillet au 31 juillet 2020. Résultats soumis à la nature du projet professionnel. Consultez tous nos taux ici.
Vous avez manqué quelque chose ?
Soyez acteur de votre réussite

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage et complétez l'équipe AFR Financement !

Oui oui, je veux !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.