Courtier immobilier gratuit : comment ça fonctionne ?

De plus en plus de professionnels s’identifient comme des « courtiers gratuits » mais cette appellation peut induire en erreur l’emprunteur. AFR Financement vous informe. Voici tout ce qu’il faut savoir.

 

Comprendre la rémunération du courtier

L’intermédiation bancaire a fait l’objet de plusieurs réformes et législations depuis 2010, différentes lois ont vu le jour pour mieux structurer et surtout mieux encadrer cette profession. On distingue donc désormais de 4 catégories d’intermédiaires bancaires :

  • Les courtiers
  • Les mandataires exclusifs
  • Les mandataires non exclusifs
  • Les mandataires d’intermédiaires

Ces 4 intermédiaires vont travailler par le biais de mandats, soit un mandat signé avec un client (le cas du courtier), soit un mandat signé avec un ou plusieurs établissements (le cas des mandataires). Dans les différents cas de figure, l’article L321-2 du code de consommation précise que « Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. ». Cela signifie premièrement que le courtier doit attendre le déblocage des fonds pour être rémunéré.

Il peut percevoir deux types de rémunérations : le mandat et les frais de courtage. Le mandat est tout simplement la rémunération perçue sur le montant du financement, c’est soit un montant fixe, soit un pourcentage, cette somme est directement versée par la banque au courtier après le déblocage des fonds. Les frais de courtage sont des frais supplémentaires facturés par le courtier directement au client (dossier, instruction, traitements postaux, etc…).

 

Le principe du courtier dit « gratuit »

Certains courtiers se disent gratuits et pourtant cette communication semble tout à fait mensongère puisque ces cabinets de courtages vont en fait appliquer la rémunération du mandat mais ne factureront pas de frais de courtages supplémentaires. Ils se distinguent de certains concurrents en n’appliquant qu’une seule rémunération sur les deux possibles, simplement, ce courtier ne va pas travailler gratuitement, il va tout de même percevoir une rémunération de la part de la banque. Cette rémunération sera d’ailleurs incluse dans le coût total du crédit immobilier, c’est donc bel et bien l’emprunteur qui règlera la somme finale, mais de façon indirecte.

Ces courtiers en prêt immobilier ne sont donc pas gratuits, ils sont tout simplement des courtiers sans frais de courtage supplémentaire, une distinction importante pour ne pas induire en erreur les emprunteurs à la recherche d’un financement pour leur acquisition immobilière. Il est donc vivement conseillé de se renseigner sur les modalités de rémunération du courtier, à noter que ces éléments doivent être clairement précisés dans le mandat signé par le client.

 

Être accompagné pour son projet de financement

AFR Financement, en qualité de centre de courtage indépendant, joue la carte de la transparence avec ses clients, c’est aussi une relation de confiance mise en place par le biais d’un interlocuteur unique. Pour valider un projet de financement et notamment pour obtenir les meilleures propositions de prêt immobilier, notre centre de courtage propose tout son savoir-faire afin d’accompagner l’emprunteur dans son projet. A noter que les démarches engagées dans le cadre d’une simulation sont gratuites et sans engagement.

 

J'obtiens le meilleur taux pour mon projet

Gratuit et sans engagement

AFR est proche de vous !

Toujours à vos côtés, suivez ici l’actualité locale qui vous concerne, les news de nos agences et nos anciens articles !

Vous avez manqué quelque chose ?

Ou retrouvez l'ensemble de nos thématiques Immo, Pro et Conso en un clic .

Tous nos conseils 
Devenir franchisé AFR

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage et complétez l'équipe AFR Financement !

Oui, je veux !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.