Passage en commission et prêt immobilier : qu’est-ce que c’est ?

Temps estimé de lecture : 2 min

Lors du dépôt de dossier pour solliciter un prêt immobilier, il est possible que le conseiller bancaire prévienne l’emprunteur d’un « passage en commission ».

 

Prêt immobilier : le cursus classique d’un dossier de financement

En démarchant les établissements bancaires, l’emprunteur ou le courtier immobilier qui agit pour son compte va constituer un dossier de prêt. Celui-ci met en avant les points forts de l’emprunteur et souligne son aptitude à rembourser un crédit immobilier de façon régulière. Pour ce faire, un certain nombre de documents portant sur la situation personnelle, professionnelle et financière de l’emprunteur vont être exigés par banque. Ainsi, les justificatifs d’identité et de vie maritale seront fournis, les bulletins de salaire ou bilans commerciaux seront joints, les derniers relevés de compte et avis d’imposition seront transmis.

À partir de ce dossier, une étude de faisabilité du projet immobilier est opérée par la banque. Il s’agit en premier lieu de l’œil avisé d’un conseiller financier, puis de celui d’un directeur d’agence bancaire si le profil de l’emprunteur le nécessite. Des pièces complémentaires peuvent également être demandées à la diligence de l’établissement prêteur pour vérifier un ou plusieurs éléments communiqués. À l’issue de cette étude, la banque peut annoncer un accord de prêt, un refus de prêt ou un passage en commission afin de valider ou invalider le dossier de l’emprunteur définitivement.

 

Passage en commission : l’étape indispensable pour certains dossiers de prêt immobilier

Il se peut que la demande de prêt soit vérifiée par un service bancaire spécialisé pour une analyse approfondie des risques. Généralement, le dossier de l’emprunteur est envoyé au « pôle expertise » du siège social de la banque et étudié par des conseillers financiers spécialisés. Cette pratique est fréquente dans l’une des situations suivantes : le dossier de l’emprunteur présente trop de faiblesses apparentes, ou le financement met en jeu des montants d’emprunt considérables.

Ainsi, quelques dossiers seront finalement acceptés et d’autres reviendront en pré-acceptation. Dans ce cas, le prêt sera accordé quand l’emprunteur aura amélioré une situation précise définie par l’établissement bancaire. Il est néanmoins nécessaire de faire preuve de réalisme, un dossier délicat envoyé en commission est le plus souvent refusé. Cette étape permet à la banque de définitivement refuser le dossier de l’emprunteur et lui ferme les portes de l’accès à l’emprunt. Pour autant, le passage en commission donne lieu à la communication du motif de refus. C’est une bonne façon, pour l’emprunteur, de transformer cet échec en opportunité pour présenter son dossier à la concurrence dans de meilleures conditions.

Dossier de prêt refusé, et si le courtier était la solution ?

En matière de prêt immobilier, un refus ne signifie pas le refus systématique de tout prêt immobilier. Chaque banque a ses propres critères, et chaque conseiller sa propre sensibilité. En confiant son dossier à AFR financement, l’emprunteur sait très rapidement si son projet immobilier est faisable. De plus, il se donne toutes les chances de voir son dossier de prêt accepté auprès d’un établissement financier concurrent.

Trouvons le meilleur taux et les meilleures conditions pour votre projet immobilier. 4 minutes, c'est gratuit et sans engagement !

Taux à partir de 0,50% sur 20 ans*

4,8 clients sur 5 satisfaits

Prêt immobilier, taux de crédit, simulation de prêt, vous pouvez souffler, on va rugiiiir pour votre projet !

*Taux fixes obtenus par les agences AFR financement sur la période à consulter ici. Résultats soumis à la nature du projet immobilier. Consultez tous nos taux ici.
Vous avez manqué quelque chose ?

Les experts afr financement répondent à vos questions  !

Plutôt être un lion qui rugit qu’un chat qui ronronne

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage en crédits et complétez la team afr financement !

Oui oui, je veux !
Retour en haut