Peut-on acheter une maison seul à 25 ans ?

Temps estimé de lecture : 2 min

S’il est vrai que les banques préfèrent financer une maison pour un couple, les personnes célibataires et les jeunes ne sont pas pour autant exclues de l’accès à l’emprunt. Il est tout à fait possible d’acheter seul(e) sa maison à 25 ans.

 

Pourquoi acheter seul sa maison quand on est jeune ?

Que l’on soit en couple ou célibataire, il peut être tentant d’acheter seul dès que l’on pense à l’acquisition de sa future maison. Devenir propriétaire dès l’entrée dans la vie active permet de se constituer un patrimoine immobilier et de ne plus payer de loyer à fonds perdus. De plus, une maison qui nous appartient devient rapidement modulable, les agrandissements, extensions et aménagement permettront de s’adapter quel que soit l’avenir. Enfin, acheter seul évite les conflits en cas de séparation, le bien immobilier constituant un bien propre.

Par ailleurs, les établissements bancaires sont assez friands des profils d’emprunteurs les plus jeunes. En effet, ce sont des clients potentiels qu’il est bienvenu de fidéliser avant qu’ils ne partent à la concurrence. Ils ont l’avenir devant eux et des perspectives intéressantes à moyen et long terme, il sera par exemple opportun de leur proposer ultérieurement de nouveaux produits financiers et assurantiels. Ainsi, l’acquisition d’une résidence principale à l’âge de 25 ans est pertinente sur de nombreux plans. Le financement bancaire sera accordé si l’acquéreur respecte les critères de ce que les banques considèrent être un « bon dossier ».

 

Les critères à respecter pour acheter sa maison à 25 ans

La stabilité professionnelle est le critère numéro 1 regardé par les banques. Un jeune intérimaire, une personne enchaînant les CDD ou un nouveau chef d’entreprise a très peu de chances de voir son dossier de crédit immobilier accepté. Ainsi, un emploi en CDI ou un poste de fonctionnaire titulaire sont un prérequis pour accéder au crédit immobilier lorsque l’on emprunte seul. Seront ensuite regardés le salaire, mais surtout la capacité d’emprunt, c’est-à-dire le montant qu’un emprunteur peut espérer obtenir de la banque sans dépasser le taux d’endettement réglementaire.

Ce fameux taux d’endettement ne doit pas excéder 35 % pour une maison acquise à titre de résidence principale ou 33 % pour les autres investissements immobiliers. L’ensemble des crédits est donc pris en compte pour le calculer. Si le jeune respecte tous les critères déjà énoncés, il devra également bénéficier d’un apport personnel suffisant, qui peut être obtenu par un prêt aidé employeur ou par un don familial par exemple. Celui-ci doit représenter au minimum 10 % du montant global de l’acquisition, soit 12 000 euros pour l’achat d’une maison à 120 000 euros. La bonne gestion des comptes bancaires, le sérieux de l’emprunteur et la capacité à épargner mensuellement seront également fortement appréciés par les banques.

Jeune célibataire, décrochez votre crédit immobilier avec un courtier

AFR financement, courtier spécialiste du crédit immobilier, accompagne de A à Z les primo-accédants pour l’achat de leur maison. En présentant leur dossier de prêt immobilier sous son meilleur jour, ils peuvent bénéficier du meilleur emprunt immobilier et de la meilleure assurance de prêt pour réduire le budget de leur acquisition.

Trouvons le meilleur taux et les meilleures conditions pour votre projet immobilier. 4 minutes, c'est gratuit et sans engagement !

Taux à partir de 0,73% sur 20 ans*

4,8 clients sur 5 satisfaits

Prêt immobilier, taux de crédit, simulation de prêt, vous pouvez souffler, on va rugiiiir pour votre projet !

*Taux fixes obtenus par les agences AFR financement sur la période à consulter ici. Résultats soumis à la nature du projet immobilier. Consultez tous nos taux ici.
Vous avez manqué quelque chose ?

Les experts afr financement répondent à vos questions  !

Plutôt être un lion qui rugit qu’un chat qui ronronne

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage en crédits et complétez la team afr financement !

Oui oui, je veux !
Retour en haut