Peut-on annuler un prêt immobilier ?

Temps estimé de lecture : 2 min

Un prêt immobilier est un contrat synallagmatique engageant réciproquement la banque et l’emprunteur. Il est possible d’annuler le prêt avant sa signature, ou de l’annuler à conditions encadrées par la loi juste après la signature.

 

Prêt immobilier et délai de réflexion

Lorsqu’une banque vous accorde un prêt immobilier, elle vous envoie son offre pour que vous ayez le temps d’en prendre connaissance sereinement. Ainsi, toute offre de prêt immobilier doit être valable au minimum 30 jours, mais rien ne vous empêche de demander un délai supérieur si vous en ressentez le besoin, sans que l’établissement bancaire soit toutefois tenu d’accepter. Sans réponse de votre part, ou si vous formalisez un refus de l’offre de prêt, l’annulation de votre crédit immobilier est automatique sans action supplémentaire.

En revanche, si vous retournez l’offre de prêt signée à l’issue du délai légal de réflexion, à savoir 10 jours calendaires, l’offre de prêt devient un contrat de prêt. En droit français, un contrat est formé dès que le consentement des parties est avéré, ce qui est le cas dans le cadre d’un crédit immobilier, puisque vous avez eu un délai suffisant pour l’étudier. Une fois votre signature apposée au contrat, vous ne pourrez pas vous désengager, sauf cas particuliers portant sur l’objet du prêt lui-même.

 

Prêt immobilier et annulation du projet

Par nature, le contrat de prêt immobilier porte sur un bien immobilier, existant ou à venir, avec ou sans travaux. En l’absence de possibilité de devenir propriétaire du bien, le prêt immobilier devient sans objet et peut être annulé. Fort heureusement, les annulations de transactions immobilières, après que le compromis de vente a été signé et l’offre de prêt acceptée, sont rares. Cependant, un élément extérieur peut empêcher l’acquisition de l’emprunteur dans de rares cas. Légalement, l’objet du prêt doit être réalisé dans un délai de 4 mois. À défaut, l’emprunteur peut annuler son prêt immobilier, il n’est alors tenu qu’au remboursement des sommes déjà débloquées par l’établissement prêteur et des intérêts afférents au prorata temporis.

Voici quelques exemples qui peuvent annuler un prêt immobilier : un refus de permis de construire, l’usage du droit de préemption de la mairie, une annulation à la demande du vendeur acceptée par l’acheteur, l’existence d’un vice de construction ou encore le refus d’une ligne de prêt (en cas d’annulation d’un PTZ Prêt à Taux Zéro, d’un prêt action logement ou d’un apport personnel par exemple). En dehors de ces cas acceptés par la jurisprudence, le contrat de prêt ne peut pas être résilié. À défaut, il est toujours possible pour l’emprunteur de demander une renégociation du prêt auprès de sa banque ou d’opter pour un rachat de crédit immobilier à la concurrence.

Un prêt bien négocié pour éviter toute annulation

Un emprunteur qui est bénéficiaire d’un prêt immobilier dont les conditions sont satisfaisantes ne regrette pas la signature qu’il a apposée au contrat. Afin de bénéficier du meilleur crédit immobilier possible, rencontrer un conseiller AFR financement dans un de nos cabinets de courtages, permet d’être bien orienté, informé, et de bénéficier d’une offre de crédit immobilier bien négociée.

Trouvons le meilleur taux et les meilleures conditions pour votre projet immobilier. 4 minutes, c'est gratuit et sans engagement !

Taux à partir de 0,68% sur 15 ans*

4,8 clients sur 5 satisfaits

Prêt immobilier, taux de crédit, simulation de prêt, vous pouvez souffler, on va rugiiiir pour votre projet !

*Taux fixes obtenus par les agences AFR financement sur la période à consulter ici. Résultats soumis à la nature du projet immobilier. Consultez tous nos taux ici.
Vous avez manqué quelque chose ?

Les experts afr financement répondent à vos questions  !

Plutôt être un lion qui rugit qu’un chat qui ronronne

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage en crédits et complétez la team afr financement !

Oui oui, je veux !
Retour en haut