Peut-on faire un rachat de prêt auto d’un concessionnaire ?

Temps estimé de lecture : 2 min

Lors de l’acquisition d’un véhicule, il est fréquent de le financer via un prêt accordé directement en concession. Comme un crédit à la consommation contracté dans une banque, il est possible de le faire racheter.

 

Pourquoi racheter un crédit auto souscrit en concession ?

Généralement, les prêts auto proposés par les concessionnaires ne sont guère plus attractifs que ceux proposés par les établissements bancaires. Cependant, ils permettent souvent de bénéficier de conditions avantageuses relatives au véhicule ou aux assurances automobile par exemple. Quoi qu’il en soit, les crédits auto signés chez les concessionnaires sont accordés par un établissement de crédit (filiale du constructeur ou partenaire bancaire), leur rachat ne pose donc pas de problème particulier et l’opération de regroupement de crédit est possible à tout moment. Ils peuvent porter sur l’achat d’une voiture, mais également sur le financement de la LOA (Location avec Option d’Achat) ou de la LLD (Location Longue Durée).

Concrètement, le rachat de crédit auto consiste en un regroupement des crédits à la consommation de l’emprunteur. Les crédits immobiliers peuvent également être intégrés au rachat de prêt. L’opération réalisée permet donc de n’avoir plus qu’une seule mensualité pour la totalité de ses crédits à la consommation affectés ou non affectés, et ses crédits immobiliers. On distingue deux cas de figures : celui où l’emprunteur profite du rachat de crédit pour baisser les coûts grâce à des d’intérêt bancaire intéressants, et celui ou le rachat de crédit permet de diminuer les mensualités à payer moyennant une augmentation du coût global des crédits. Dans les deux situations, le regroupement de crédit peut également servir à financer un crédit à la consommation supplémentaire (auto, moto, travaux, etc.).

 

Quelles conditions pour le rachat de prêt auto d’un concessionnaire ?

Que le foyer fiscal soit titulaire d’un prêt auto auprès du concessionnaire ou non, les règles permettant le regroupement de crédit voiture restent identiques. Ainsi, il est nécessaire de justifier de revenus réguliers, d’un taux d’endettement après opération n’excédant par 33 % et corrélativement d’un reste à vivre suffisant. Ces conditions permettent à l’organisme effectuant le rachat de crédit de s’assurer de la solvabilité des emprunteurs et du paiement des échéances dues.

C’est l’organisme de rachat de crédit qui donnera, après étude approfondie du dossier de regroupement de prêt, son accord ou désaccord quant à l’opération. Bien entendu, le rachat de prêt peut être refusé par un établissement financier et accepté par un autre. En effet, les offres promotionnelles et la politique interne de gestion du risque de l’établissement de crédit peuvent impacter les décisions prises. Les offres de rachat de crédit n’étant pas accessibles sans intermédiaire, il est nécessaire d’utiliser un simulateur en ligne auprès d’un courtier de confiance.

Le rachat de crédit auto disponible avec le courtier

Chez AFR financement, la parfaite connaissance du rachat de crédit, de ses acteurs et la rapidité de traitement des demandes font toute la différence. En confiant son dossier de regroupement de crédit auto à notre cabinet de courtage spécialisé, l’emprunteur met toutes les chances de son côté pour obtenir un regroupement de crédit aux conditions les plus avantageuses du marché.

Trouvons le meilleur taux et les meilleures conditions pour votre projet de regroupement de crédits. 2 minutes, c'est gratuit et sans engagement !

1 seule mensualité pour vos crédits

4,8 clients sur 5 satisfaits

Regroupement de crédits, rachat de prêt, taux de crédit, simulation de prêt, vous pouvez souffler, on va rugiiiir pour votre projet !

Vous avez manqué quelque chose ?

Les experts afr financement répondent à vos questions  !

Plutôt être un lion qui rugit qu’un chat qui ronronne

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage en crédits et complétez la team afr financement !

Oui oui, je veux !
Retour en haut