Prêt immobilier qui ne passe pas : comment faire ?

Temps estimé de lecture : 2 min

L’emprunteur est parfois découragé lorsque la banque oppose un refus à son dossier de prêt immobilier. Pour transformer cet échec en succès, il est essentiel de comprendre sa motivation.

 

Les raisons d’un refus de prêt

Le refus de prêt immobilier n’est pas anodin. Pourtant, il ne présage pas toujours de la capacité d’emprunt : un crédit immobilier refusé par l’établissement bancaire X peut être accepté par la banque Y. Il est donc essentiel de savoir ce qui n’est « pas passé » pour rebondir lors d’une prochaine présentation du dossier. Généralement, une des conditions relatives à l’obtention du prêt immobilier n’est pas remplie. Elle peut porter sur l’instabilité ou la précarité professionnelle, un taux d’endettement supérieur à la limite requise, une mauvaise gestion financière ou encore une absence d’apport personnel. Enfin, ce peut être une cause extérieure, comme le refus d’une assurance de prêt immobilier pour raisons de santé, qui explique le refus de la banque.

Quel que soit le motif, il est plus facile de l’atténuer, voire de le corriger, une fois qu’il est identifié. Ainsi, décrocher un CDI ou attendre de détenir trois bilans si l’on est à son compte est parfois nécessaire. Pour le taux d’endettement, il est possible de solder ses crédits à la consommation en cours ou de revoir ses prétentions immobilières à la baisse. En ce qui concerne la présence de découverts bancaires ou de commissions d’intervention réguliers, faire attention à son budget pendant les trois prochains moins constitue une excellente solution. Quant à l’assurance emprunteur, elle peut être souscrite en délégation, en dehors de la banque. Il est également possible de s’orienter vers une offre conventionnée AREAS qui facilite l’accès à l’emprunt immobilier pour les particuliers présentant des risques de santé aggravés.

 

Éviter le refus de prêt avec un bon dossier

Une fois les faiblesses travaillées, le dossier de prêt est amélioré et peut être présenté sous un meilleur jour à une banque concurrente. En préparant bien son entretien, en ayant réponse aux objections, en expliquant par des motifs légitimes une situation délicate, il est toujours possible de faire pencher la banque en sa faveur. Cependant, cela demande une grande rigueur et un certain art dans la maîtrise d’un rendez-vous en face à face, qui peut faire perdre ses moyens à l’emprunteur.

La meilleure solution consiste à vérifier son éligibilité au crédit en utilisant un simulateur en ligne. Après quoi il est conseillé de se rapprocher d’un courtier en prêt immobilier. En plus de mettre en avant les points forts de l’emprunteur, il saura exactement vers quelle banque se tourner pour obtenir une réponse favorable. De plus, il économise au futur propriétaire du temps, de l’argent et du stress.

Faire appel à un courtier

Pour qu’un prêt immobilier « passe » mieux devant la banque, se faire représenter est très utile. Le dossier de crédit est construit et maîtrisé, la relation bancaire est simplifiée. En outre, un courtier comme AFR financement saura très vite dire à l’emprunteur si le dossier peut être défendu, le tout sans frais et sans engagement.

Trouvons le meilleur taux et les meilleures conditions pour votre projet immobilier. 4 minutes, c'est gratuit et sans engagement !

Taux à partir de 0,70% sur 20 ans*

4,8 clients sur 5 satisfaits

Prêt immobilier, taux de crédit, simulation de prêt, vous pouvez souffler, on va rugiiiir pour votre projet !

*Taux fixes obtenus par les agences AFR financement sur la période à consulter ici. Résultats soumis à la nature du projet immobilier. Consultez tous nos taux ici.
Vous avez manqué quelque chose ?

Les experts afr financement répondent à vos questions  !

Plutôt être un lion qui rugit qu’un chat qui ronronne

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage en crédits et complétez la team afr financement !

Oui oui, je veux !
Retour en haut