Prêt immobilier pour micro-entreprise : est-ce possible ?

Obtenir un prêt immobilier lorsque l’on est auto-entrepreneur n’est pas forcément facile, il existe cependant des solutions en fonction des profils des emprunteurs.

 

Micro-entreprise et projet immobilier : est-ce compatible ?

De nombreux Français et Françaises se sont tourné vers le statut de micro-entreprise afin de lancer leur activité entrepreneuriale, il faut dire que cette forme juridique simplifie les démarches et permet de tester rapidement l’avenir d’une activité professionnelle. Simplement, si ce statut facilite la création d’une activité professionnelle, il fragilise la situation financière du foyer, notamment en ce qui concerne les projets immobiliers. Les banques sont très réticences au sujet des autos-entrepreneurs car bon nombre de candidats ne présentent pas les garanties suffisantes.

Il faut disposer d’une expérience minimale, de 3 ans, qui va permettre à la banque d’étudier de plus près les revenus de la micro-entreprise et de lisser les revenus sur 12 mois, facilitant ainsi la prise en compte d’un salaire moyen. La plupart des micros-entreprises ferment leurs portes au-delà des trois ans, c’est pour cette raison que les banques imposent un minimum d’expérience. Si la régularité des revenus est importante, elle va de paire avec le montant du salaire moyen, lequel doit être suffisant pour assumer un remboursement de prêt immobilier.

 

La nécessité d’un co-emprunteur en CDI ou équivalent

Difficile pour un micro-entrepreneur d’obtenir une offre de prêt immobilier en étant seul, car bien souvent les revenus sont limités et plafonnés. Par conséquent, il est généralement possible d’entrevoir des solutions en proposant un co-emprunteur dans le dossier de prêt immobilier, il peut s’agir d’un conjoint en situation de CDI, d’un statut de fonctionnaire ou de retraité. En ayant deux salaires pris en compte dans le dossier de prêt immobilier, il devient plus facile de rassurer la banque et d’obtenir un premier accord de principe. Il faut bien évidemment que l’endettement et le reste à vivre soit cohérent avec les exigences des banques.

L’apport sera généralement un critère indispensable, proposer un apport personnel permet de rassurer les banques sur la mise en place d’un contrat de prêt immobilier. Cette somme permet de prendre en charge une partie du coût du crédit immobilier et les frais de mise en place du financement (frais de dossier, de courtage, de garantie…). C’est donc un dossier qui doit être apprécié dans son ensemble, que ce soit au niveau des revenus, des charges mais aussi au niveau des garanties que peut proposer l’emprunteur en situation de micro-entreprise.

 

Obtenir une estimation de financement

Difficile d’y voir clair lorsque l’on est en micro-entreprise et que l’on souhaite obtenir un prêt immobilier, c’est pour cette raison qu’il est conseillé de se tourner vers un cabinet de courtage afin d’être accompagné. AFR Financement, centre de courtage, peut vous apporter des précisions sur les modalités d’obtention du prêt immobilier mais aussi vous faire parvenir une estimation de financement en comparant les propositions des banques. Ayant une étroite relation avec les établissements bancaires, ce courtier saura vous proposer des conditions intéressantes en fonction de votre profil.

Mon simulateur Prêt IMMO
J'obtiens le meilleur taux pour mon projet

Gratuit et sans engagement

Vous avez manqué quelque chose ?
Soyez acteur de votre réussite

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage et complétez l'équipe AFR Financement !

Oui oui, je veux !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.