Rachat de soulte : principe et fonctionnement

Que ce soit dans le cadre d’une succession ou d’un divorce, le rachat de soulte permet de récupérer la propriété d’un bien immobilier en versant une compensation financière à un ex-conjoint ou un héritier. Explications.

 

Définition d’une soulte

La soulte est tout simplement une somme d’argent payée à une personne dans le cadre du partage d’une indivision. Généralement, la valeur reçue est plus élevée que la valeur dont la personne est en droit de recevoir. On peut percevoir la soulte comme une compensation financière pour le bénéficiaire, lequel accepte de laisser la propriété d’un bien immobilier, comme cela peut être le cas lors d’un divorce ou d’une succession. Le conjoint ou l’un des héritiers peut racheter la soulte d’un autre conjoint ou d’une d’autre héritier en lui réglant le montant qui a été défini.

Le calcul d’une soulte peut se faire de deux façons, soit par un commun accord entre les époux ou les héritiers, soit par le biais d’un notaire. Le notaire va tenir compte du marché immobilier pour déterminer avec précision le montant de la soulte. Le montant à verser va correspondre à la valeur nette du bien estimée divisée par 2. La valeur nette correspond à la valeur du bien moins le solde du crédit immobilier remboursé par les deux conjoints.

 

Comment financer le rachat de soulte ?

Pour pouvoir racheter une soulte, il faut disposer des finances suffisantes pour pouvoir régler la somme demandée. Soit la personne utilise une épargne personnelle disponible, soit elle va devoir recourir à une opération bancaire pour assurer le rachat de la soulte. Généralement, le rachat de soulte est opéré dans le cadre d’un divorce ou d’une séparation, l’un des conjoints va souhaiter garder le bien immobilier, ce qui nécessitera de récupérer la part de son conjoint. Simplement, les ménages assumant à deux des dépenses et le remboursement d’un crédit immobilier, ont des difficultés à pouvoir assumer financièrement.

Il faut savoir qu’il est possible de faire racheter les crédits en cours et d’inclure le rachat de la soulte dans le montant du financement. Ainsi, le conjoint qui souhaite garder le bien immobilier pourra faire racheter le prêt à l’habitat en cours et inclure la soulte dans une seule opération, que l’on appelle le regroupement de crédit. Il est nécessaire pour l’ex-conjoint de se désolidariser du prêt immobilier afin de pouvoir mettre en place le regroupement de prêts. Qui plus est, il sera nécessaire d’attendre le divorce effectif (ou la dissolution du PACS) pour valider l’instruction du dossier au nom du seul emprunteur.

Estimer le rachat de crédit avec la soulte

Un divorce, une séparation ou une succession est une étape importante qui peut susciter des interrogations, mais aussi des craintes sur l’équilibre financier. Il faut savoir qu’il existe des solutions comme le regroupement de crédits qui vont permettre de rééquilibre les charges de crédits en fonction de la situation de l’emprunteur. Il est notamment possible d’inclure le rachat de soulte dans le nouveau contrat de crédit, et honorer ses engagements dans de bonnes conditions. AFR Financement, centre de courtage expertisé dans le rachat de prêts, vous propose une estimation gratuite.

Trouvons le meilleur taux et les meilleures conditions pour votre projet de regroupement de crédit. 1 minute, c'est gratuit et sans engagement !

1 seule mensualité pour vos crédits

4,9 clients sur 5 satisfaits

Prêt immobilier, taux de crédit, simulation de prêts, vous pouvez souffler, on va rugiiiir pour votre projet !

Vous avez manqué quelque chose ?

Les experts afr financement répondent à vos questions  !

Plutôt être un lion qui rugit qu’un chat qui ronronne

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage en crédits et complétez la team afr financement !

Oui oui, je veux !
Retour en haut