Restaurant : comment obtenir un prêt professionnel ?

Que ce soit pour ouvrir, reprendre un restaurant, ou alors investir dans un commerce déjà existant, il existe la solution du prêt professionnel. Certaines conditions sont simplement à respecter pour concrétiser son investissement.

 

Lancement ou rachat d’un restaurant : le financement

Le secteur de l’hôtellerie ou de la restauration reste particulièrement intéressant en France, puisque notre pays est l’une des premières destinations touristiques au monde. L’art culinaire fait aussi partie de notre culture, avec même des spécialités locales, voire régionales. Il y a donc un réel intérêt à vouloir s’investir dans la création d’un restaurant ou la reprise d’un établissement déjà en place. Simplement, il y a la question du financement à aborder rapidement pour vérifier la faisabilité de son projet d’entreprise. La concrétisation d’un achat de commerce passera par une préparation fine et minutieuse, notamment sur le plan financier.

Difficile d’entrevoir ce type de projet sans avoir un minimum d’apport personnel. Il faut savoir que les banques peuvent couvrir entre 70% et 80% de la somme demandée avec un prêt bancaire, mais le reste devra être comblé par un apport personnel ou une aide financière de la région, voire du département. Certains organismes proposent des aides aux entrepreneurs pour leur permettre d’investir dans l’économie locale, notamment lorsqu’il s’agit de commerces ou de restaurants. Il est aussi possible d’envisager du crowdfunding, ou encore un contrat de brasseur (participation au financement d’un brasseur en échange d’un contrat d’approvisionnement exclusif).

 

Quelles conditions pour obtenir un prêt professionnel ?

Le prêt professionnel est un crédit proposé par les banques, qui peut être obtenu directement ou par l’intermédiaire d’un courtier, lequel peut se charger de toutes les démarches et notamment des négociations. Cet emprunt peut être proposé avec un taux fixe ou un taux variable, sa durée de remboursement ne dépassera généralement pas les 7 ans, soit 84 mois. Ces conditions peuvent être différentes lorsqu’il s’agit d’une acquisition immobilière, c’est-à-dire que l’entrepreneur peut acheter le bien immobilier et le fonds de commerce du restaurant, ce qui nécessite un montage plus complexe.

Il est impératif pour un restaurant existant d’avoir accès aux derniers bilans, qui vont permettre à la banque de se faire une idée de la santé financière de l’établissement. Elle va aussi étudier la situation locale, le secteur économique et le projet de développement de l’entrepreneur. Pour l’ouverture d’un restaurant, un dossier solide devra être présenté, avec notamment un prévisionnel comptable et plus généralement un business plan. Toutes ces informations seront étudiées au même titre que la situation financière et personnelle de l’investisseur.

 

Obtenir une estimation de financement

Chaque projet est unique, quel que soit le restaurant et sa situation géographique. C’est pour cette raison qu’il est important de se faire accompagner dans l’obtention d’un crédit professionnel afin de maximiser les chances de concrétisation de son projet. AFR Financement accompagne les entreprises et les entrepreneurs, dont notamment les restaurateurs dans leur développement. Différentes solutions peuvent être envisagées, la simulation de prêt professionnel se fait gratuitement et sans engagement.

Mon simulateur Prêt professionnel
J'obtiens les meilleures conditions pour mon projet

Gratuit et sans engagement

Vous avez manqué quelque chose ?
Soyez acteur de votre réussite

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage et complétez l'équipe AFR Financement !

Oui oui, je veux !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.