Quel crédit pour un artisan dans le bâtiment ?

Découvrez les différentes solutions de financement pour les artisans travaillant dans le BTP, que ce soit dans une création, ou reprise d’activité mais aussi pour soutenir ou investir dans l’entreprise.

 

Artisan du BTP : le recours au crédit professionnel

Le recours au crédit professionnel est relativement courant dans le cadre d’une activité d’artisan dans le BTP. Ce financement peut aussi bien servir à la création ou à la reprise d’une activité, l’intérêt étant de financer le montant du rachat de l’entreprise ou alors toutes les dépenses nécessaires pour créer son activité. Ce financement peut aussi intervenir pour des artisans dans le BTP souhaitant acheter du matériel, que ce soit sous forme de matières premières ou de machines-outils, de véhicules professionnels… A noter qu’il est également envisageable de financer un besoin de trésorerie pour faire face à une saisonnalité ou une grosse dépense imprévue.

Il est par ailleurs important de savoir qu’il existe deux types d’emprunts qu’un artisan peut solliciter auprès des banques, soit il peut s’orienter sur un crédit à la consommation pour le financement d’une création, reprise ou de soutien d’activité. Soit il peut s’orienter vers le crédit immobilier dans le cadre d’un achat de terrain à construire, de locaux ou d’un bien immobilier pour effectuer son activité professionnelle. Les banques orientent généralement l’artisan vers le bon financement en fonction de ses besoins.

 

La caution et la garantie pour les artisans

Les banques procèdent à une étude approfondie des demandes de crédits de la part des artisans et ces dernières vont en grande majorité exiger quelques garanties sur le bon remboursement de la dette. Il faut au minimum avoir deux bilans à présenter pour une activité déjà en place, le business plan sera un document obligatoire dans le cadre d’une création ou reprise d’activité artisanale. Au-delà de ces éléments, la banque va parfois exiger une garantie personnelle, comme par exemple un apport personnel ajouté au financement. On parle également de caution, elle peut être personnelle, c’est-à-dire sur les biens personnels de l’artisan lui-même ou professionnelle, dans le cadre du recours à une société de cautionnement.

La faisabilité du crédit professionnel va surtout dépendre de la situation de l’artisan, de son activité et du besoin exprimé dans le cadre du financement. Une activité en place nécessitant des fonds pour un investissement ou un achat de machines aura plus de facilités à obtenir le financement. Les démarches pour une création ou une reprise vont mettre un peu plus de temps à être étudiées. C’est donc une analyse au cas par cas qui doit être réalisée et autant se tourner vers un organisme spécialisé dans le financement de prêts pour les artisans.

 

Prêt professionnel : solliciter un courtier

Le cabinet de courtage est un excellent moyen de faire part de son projet et surtout d’obtenir plusieurs propositions de crédit professionnel en fonction de son besoin. Les courtiers ont une bonne vision du marché et savent vers quel établissement bancaire ils peuvent orienter le dossier. Pour l’artisan, c’est aussi et surtout un gain de temps permettant de se concentrer sur son activité artisanale avant tout. A noter que les démarches sont gratuites et sans engagement.

Mon simulateur Prêt professionnel
J'obtiens les meilleures conditions pour mon projet

Gratuit et sans engagement

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.