Crédit vendeur : principe de fonctionnement

Découvrez comment obtenir prêt vendeur dans le cadre d’un achat de fonds de commerce ou encore pour le rachat de parts d’un associé, une solution souvent utilisée dans le cadre professionnel.

 

Principe du prêt vendeur professionnel

Le prêt vendeur est tout simplement un crédit qui est accordé directement par le vendeur à l’acheteur, cela peut concerner différents types de projets : achat d’un fonds de commerce, reprise d’une entreprise, rachat de parts dans une SCI, achat d’un bien immobilier professionnel. L’avantage est de pouvoir définir les modalités de remboursement avec le vendeur mais aussi de sortir du système bancaire classique, car il n’est pas toujours évident d’obtenir un prêt professionnel auprès des banques. Pour le vendeur, ce dernier peut fixer un prix un peu plus élevé, ce qui justifie la prise de risque du prêt vendeur.

Le recours au prêt vendeur entreprise va souvent avoir lieu lorsque les conditions de rachat dépassent celles des banques, ces dernières ne vont pas souhaiter suivre le candidat au rachat de l’entreprise (ou des parts, du fonds de commerce) et donc le prêt vendeur va se présenter comme la solution pour effectuer la transaction. A noter que l’acheteur peut cumuler à la fois un prêt vendeur et un crédit professionnel classique, l’idée étant de financer les besoins suivant les solutions disponibles.

 

Comment mettre en place un crédit vendeur entreprise ?

Le montant du prêt ainsi que le taux d’intérêt et la durée du crédit doivent être définis par le vendeur, il faut bien évidemment que cela reste cohérent avec les conditions de prêts des banques, l’acheteur pourrait très bien ne pas s’engager sur un prêt vendeur trop contraignant. Tout cela doit être formalisé sous forme d’un acte authentique, il faut donc prévoir un passage chez le notaire pour la rédaction de l’acte et des frais d’honoraires pour cette prestation. Généralement, les frais de notaires sont à la charge de l’acheteur, ils devront être réglés au moment du passage chez le notaire. Petite particularité : le vendeur peut décider de fixer un taux à 0%, le simple fait de fixer un prix plus élevé de départ permet de justifier la mise place d’un taux à 0%.

Comme tout emprunt, il est aussi nécessaire de s’assurer su le remboursement de chaque échéance, avec une assurance emprunteur. Il faut donc estimer le coût de cette couverture et prendre soin de sélectionner les bonnes garanties. L’assurance de prêt vendeur permet en fait de prendre en charge une partie ou la totalité du remboursement des mensualités en cas de décès, d’incapacité ou de maladie (DIM). Cette couverture peut être sollicitée auprès d’un courtier en assurance ou d’un assureur directement. Par ailleurs, la plupart des vendeurs vont exiger cette garantie pour accorder le prêt.

 

Estimer le coût d’un crédit vendeur et l’assurance

Le crédit vendeur entreprise peut être une réelle opportunité dans un cadre professionnel mais il faut bien estimer le coût de ce financement en tenant compte du prix de départ fixé par le vendeur, du montant des intérêts, des frais et de l’assurance emprunteur. Tout cela peut être estimé avec un courtier spécialisé, il va pouvoir conseiller l’acheteur sur les différentes solutions se présentant à lui et lui permettre de compléter son crédit vendeur avec un prêt professionnel classique.

Mon simulateur Prêt professionnel
J'obtiens les meilleures conditions pour mon projet

Gratuit et sans engagement

Vous avez manqué quelque chose ?
Soyez acteur de votre réussite

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage et complétez l'équipe AFR Financement !

Oui oui, je veux !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.