Prêt immobilier : quand faut-il renégocier ?

Temps estimé de lecture : 2 min

La renégociation de crédit immobilier est tentante dès que les taux d’intérêt sont à la baisse. Pour autant, il y a un temps pour tout, et il convient de savoir attendre le bon moment pour renégocier son prêt immobilier.

 

La règle : renégocier son emprunt bancaire le plus tôt possible

En moyenne, les prêts immobiliers sont souscrits dans la durée et il n’est pas rare que l’emprunt bancaire se fasse sur 20 ou 25 ans. En début de crédit, l’emprunteur rembourse beaucoup d’intérêts bancaires et peu de capital. Il suffit d’une lecture de son tableau d’amortissement pour s’en rendre compte. Dans cette configuration, on comprend aisément que la renégociation de prêt immobilier a davantage d’incidence sur le coût total du crédit lorsqu’elle intervient tôt. On dit communément que le premier tiers est idéal pour renégocier son prêt, car des taux d’intérêts baissiers de l’ordre de 0,7 à 1 point seulement suffisent à réaliser des économies.

Deux solutions s’offrent alors à l’emprunteur après que sa banque a accepté la renégociation du crédit immobilier. La première consiste à réduire la durée de l’emprunt en conservant les mêmes mensualités. Conséquence : on devient propriétaire plus rapidement et on peut dégager un budget pour d’autres projets plus tôt que prévu. La seconde consiste à réduire les échéances de prêt en conservant la même durée de crédit immobilier. Conséquence : le reste à vivre augmente et le foyer dispose d’un pouvoir d’achat plus important pour la vie quotidienne. Dans les deux cas, le coût global du crédit immobilier est réduit.

 

L’exception : renégocier à tout moment quand les taux sont au plus bas

Il est également possible de renégocier son prêt immobilier plus tardivement, de préférence dans le deuxième tiers du crédit. Il s’agit en outre d’une solution adaptée pour les crédits immobiliers longue durée ou encore pour ceux d’un montant conséquent. Un taux d’intérêt revu à la baisse d’1 ou 2 points peut faire toute la différence, malgré les frais d’avenant liés à la renégociation de crédit. Cependant, il faut garder en tête que toutes les banques ne sont pas enclines à négocier significativement les conditions de l’emprunt d’une part, et que les frais de dossier peuvent vite grimper d’autre part.

Dans ces conditions, il est possible que la renégociation du prêt immobilier ne soit pas rentable ou si peu que l’emprunteur hésite à franchir le pas. Il sera sans doute plus judicieux d’opter pour le rachat de crédit immobilier. Pour l’emprunteur, la renégociation de crédit ou le rachat de crédit immobilier présente les mêmes avantages : la baisse des taux d’intérêt et une économie substantielle sur le montant du crédit. Bien que le rachat de crédit implique un changement de banque, il offre cependant des taux d’emprunt plus attractifs qui suffisent à pallier les frais supplémentaires de mise en place.

Renégocier son prêt immobilier avec un courtier

Si les conditions de renégociation de l’emprunt immobilier ne satisfont pas l’emprunteur, recourir aux services d’un cabinet de courtage comme AFR financement constitue un excellent choix. Il pourra ainsi savoir si l’opération est intéressante, et bénéficier des meilleurs taux d’intérêt du marché.

Trouvons le meilleur taux et les meilleures conditions pour votre projet immobilier. 4 minutes, c'est gratuit et sans engagement !

Taux à partir de 0,75% sur 20 ans*

4,8 clients sur 5 satisfaits

Prêt immobilier, taux de crédit, simulation de prêt, vous pouvez souffler, on va rugiiiir pour votre projet !

*Taux fixes obtenus par les agences AFR financement sur la période à consulter ici. Résultats soumis à la nature du projet immobilier. Consultez tous nos taux ici.
Vous avez manqué quelque chose ?

Les experts afr financement répondent à vos questions  !

Plutôt être un lion qui rugit qu’un chat qui ronronne

Retrouvez les avantages de notre réseau de centres de courtage en crédits et complétez la team afr financement !

Oui oui, je veux !
Retour en haut